Nicolas Schenk

Nicolas Schenk

Est-ce agréable de diriger une société en binôme?

Un plaisir. D’une part, nous nous entendons bien. D’autre part, nous sommes complémentaires. Je viens du monde de la technique et Noël, même s’il a de véritables connaissances informatiques, du monde commercial et de la gestion de projets. De plus, je ne suis jamais seul avec mes questions ou mes doutes de directeur. Nous nous consultons fréquemment et le fait de confronter nos points de vue permet de mieux appréhender nos problématiques.

Vous êtes devenu informaticien par hasard ou nécessité?

C'est une passion depuis mon plus jeune âge. Je me souviens du jour où mon père a acheté le premier ordinateur que j’ai vu. Je me suis ensuite essayé à la programmation et n’en est plus sorti depuis.

Avec les années vous gardez la passion?

Oui, car j’aime les nouveautés, les nouveaux appareils. Je suis impatient d’acquérir mon robot domestique (rire).

Pour quelle raison?

Car cela ouvrira de nouvelles perspectives.

De nouvelles possibilités. Prenons l’exemple de la musique …..eh oui, la musique est vraiment un thème dans cette entreprise. Quand j’étais adolescent, enregistrer une chanson était un rêve inaccessible. Aujourd’hui, à mes heures perdues, je compose et enregistre seul avec deux ou trois instruments, une table de mixage et un ordinateur. Et ce développement technologique ouvre de nouvelles perspectives et multiplie la créativité. C’est là que réside, à mon sens, l’intérêt de la technologique.

La musique, une passion?

Disons que c’est mon loisir de prédilection. J’en écoute tous les jours et j’en joue, sans prétention, pour me vider la tête car cela nécessite une totale concentration.

Qu’écoutez volontiers actuellement?

Je reste un fan de Nine inch nails et Daft punk. Ils font toujours partie de ma playliste. Mes derniers coups de cœur dans l’univers de l’électro sont, The Blaze, Einmuzik et l’allemand d’Aparde pour l’atmosphère qu’il sait créer et nous transmettre. À découvrir, je le conseille vivement!