Soluware Go Green.

Soluware Go Green.

Notre société est confrontée à deux défis majeurs, la digitalisation et l’écologie. Comme entreprise technologique, Soluware conseille et accompagne depuis plusieurs années des PME et des multinationales suisses dans leur processus de numérisation. Normal, c’est notre job ! Nous avons donc une bonne idée des enjeux liés à la digitalisation des organisations et les défis qui nous attendent.  Mais qu’en est-il de notre contribution à un monde plus durable ?

Nous récupérons le papier, le carton, le plastique, mais nous devons en faire plus. Quels types de néons LED choisir pour éclairer nos bureaux ? Et les membres de notre équipe IT, doivent-ils se déplacer avec une voiture à gaz ou électrique ? Vous avez raison, le vélo ou les transports publics devraient être privilégiés, mais comment apporter à nos clients les 4 cartons de matériel informatique commandé ? Et ce matériel, justement, est-il nécessaire ? Avons-nous conseillé nos clients dans une perspective durable ?

Les questions sont nombreuses et les réponses complexes, surtout si nous désirons éviter le « greenwashing ». Peindre son logo en vert – le nôtre l’est déjà partiellement ! –, porter en étendard un slogan éco-responsable et décorer son bureau de plantes vertes, c’est sympathique, mais cela ne suffit pas. Poser un regard lucide sur son fonctionnement économique et ses gestes du quotidien, c’est exigeant, mais c’est le chemin à emprunter. Alors go ! Oui, mais par quoi commencer ?

Les GAFAM et nous.

Après Google et Amazon, Microsoft a récemment pris des engagements en faveur de l’environnement. Dans un billet de blog publié le 16 janvier, l’entreprise dirigée par Satya Nadella promet d’arriver à une empreinte carbone « négative » d’ici à 2030 — c’est-à-dire qu’elle éliminera plus de carbone qu’elle n'en émet — et de payer sa dette en carbone d’ici à 2050. Cette deuxième promesse est particulièrement ambitieuse puisque cela signifie que Microsoft va essayer « d’effacer » l’empreinte carbone accumulée par l’entreprise depuis sa création en 1976. Du greenwashing ? Peut-être. Mais ces entreprises ont au moins communiqué l’étalon avec lequel nous les jugerons.

L’engagement de Soluware ? Nous voulons avoir une empreinte carbone négative d’ici 2025 et avoir payé notre dette carbone d’ici 2030, sachant que notre entreprise existe depuis 2006. Voilà, c’est écrit.

Et maintenant ?

Voilà, nous arrivons à la raison pour laquelle nous avons décidé d’écrire un blog. Nos objectifs sont fixés. Mais comment procéder ? Comme de nombreuses PME suisses, nous n’avons pas les moyens d’engager une équipe de consultants en transition écologique. Alors nous aurons besoin de vous, de vos conseils, de vos bonnes pratiques et de notre côté, nous partagerons en toute transparence nos chiffres, nos prévisions, nos questions, nos choix et aussi nos erreurs, car à n’en pas douter, il y en aura. Merci par avance de votre aide !